photo: Jorge Cruz

Au minimum, prenons quelques minutes pour envoyer nos plus belles pensées aux Haïtiens, qui vivent une fois de plus un drame, un cauchemar.

L’injustice n’a aucune limite.

At least, please take a moment to send your best thoughts to Haitians, who live once more drama, one more nightmare.

Injustice has no limit.

Publicités